Commission de discipline : que fait la police ?

La commission de discipline se réunira ce mercredi pour décider de la suspension à infliger à Neymar, coupable de s’être fait justice lui-même à la dernière minute du match face à Bordeaux. L’arbitre n’ayant pas jugé bon d’avertir Sabaly, qui l’avait accroché par le maillot et jeté au sol, le Brésilien s’est vengé sur Adli. Son geste, plus spectaculaire que violent, lui a valu un second carton jaune synonyme d’exclusion.

S’il venait à écoper de 2 matchs de suspension, il ne pourrait pas jouer la demi-finale de coupe de France contre… l’ol ! Les lyonnais, eux, pourront bien compter sur Aouar, leur homme en forme, qui s’est permis d’insulter l’arbitre à Metz, sans être sanctionné pendant le match, ni être convoqué par la commission de discipline.

Nous nous interrogeons donc sur la cohérence des sanctions, et sur les raisons qui poussent les arbitres à être cléments avec les lyonnais, semaine après semaine, année après année, et bien plus sévères avec leurs adversaires ou leurs concurrents…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *