Un peu de bon sens ! Un peu de décence…

Suite à la suspension des championnats de foot, en raison de l’épidémie de Coronavirus, Jean-Michel Aulas s’est encore illustré, dans le mauvais sens du terme… A l’heure où la France déplorait 60 décès supplémentaires, le président lyonnais se jetait les 2 pieds joints dans la brèche, afin de tirer profit de cette situation tragique. Son idée ? Annuler le championnat et reprendre le classement de la saison dernière !

Le timing est très mal choisi, et l’esprit sportif est bafoué. Il a même surenchéri en comparant la situation actuelle à celle de 1940, année où le championnat n’avait pas pu démarrer à cause de la guerre. L’indécence aulassienne a atteint son stade 3…

Les réactions sont virulentes à l’encontre du boss de l’institution la plus détestée de France, de la part de joueurs, de la présidente de la LFP, d’entraîneurs et de présidents de clubs de Ligue 1, même ceux qui seraient avantagés par le plan foireux d’Aulas.

Voici une sélection de ces réactions :

Nathalie Boy de la Tour, présidente de la LFP : « Le football, c’est la solidarité entre les quarante clubs (de L1 et L2, ndlr) et l’ensemble des acteurs du foot. Ces paroles n’engagent que lui. » (Bein Sports, relayée par RMC Sport)

Gerard Lopez, président du Lille OSC« La première chose, c’est qu’il s’agit d’un moment où il faut être dignes et ne pas être égoïstes […] ce n’est pas le moment de dire « le Championnat se termine aujourd’hui, on va en Europe ». Ça ne marche pas comme ça. » (L’Equipe, relayée par Bein Sports)

Jacques-Henry Eyraud, président de l’Olympique de Marseille : « Nous connaissons la volonté obsessionnelle de Jean-Michel Aulas de défendre l’OL par tous les moyens. Mais la ficelle est cette fois un peu grosse. Est-ce vraiment aimer et respecter le football quand, sans la moindre concertation, on suggère de nier les 28 journées de championnat déjà disputées ? » (Le JDD)

Xavier Thuillot, directeur général de l’AS Saint-Étienne : « On n’est plus dans les petits calculs franchouillards , dont l’un constituerait, par exemple, à prendre le classement de la saison passée.  » (L’Equipe)

Bernard Blaquart, entraîneur du Nîmes Olympique : « On ne pourrait pas se réjouir d’une telle décision. C’est inconcevable même si Nîmes en profiterait. » (Libération)

Jacques Delanoë , président du Stade Rennais : « Si par malheur le championnat devait s’arrêter définitivement, il me semblerait sportivement équitable que le classement soit entériné au soir de la dernière journée jouée. » (Libération)

Jean-Pierre Caillot, président du Stade de Reims : « On a joué 75% du championnat, il faudra en tenir compte. » (RMC Sport)

Jean-Louis Leca, gardien du RC Lens : « Penser à son propre intérêt dans une situation comme ça, comment dire… Je pensais que c’était un grand président, mais l’estime que j’avais pour lui a beaucoup baissé. » (L’Equipe, relayée par Bein sports)

Waldemar Kita, président du FC Nantes : « Il faut respecter les personnes âgées. (sourire) » (RMC Sport)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *