PSV – OL 2005 : le jour où il y avait pénalty sur Nilmar…

C’est LE match dont les lyonnais parlent en boucle sans discontinuer. Leurs poteaux carrés, leur main de Vata : le jour où l’arbitre danois ne bronche pas quand Nilmar s’écroule devant le gardien du PSV à la 100ème minute. A Eindhoven, rien ne sera marqué durant les prolongations, les lyonnais s’inclineront aux tirs au but. Rageant !

Mais en regardant les images, on est plutôt surpris par la clément dont ils ont bénéficié pendant tout le match, Cris en tête qui n’a pas failli à sa réputation de policier déménageur, Reveillère et Abidal qui ont accumulé les mauvais gestes, mais surtout Essien et Diarra qui n’auraient jamais du finir le match. Si on ajoute qu’il y aurait dû y avoir pénalty pour un ceinturage de Cris en début de match, et un autre à la fin pour une main de Caçapa…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *