La course à l’Europe est-elle faussée ?

Avant de démarrer notre analyse de faits de jeu, nous tenons à préciser que cet article n’est pas destiné à dire que seul l’arbitrage décide des résultats, et donc du classement final du championnat. Même si ce n’est pas notre propos, nous ne voulons pas occulter l’importance des baisses de forme ou des mauvaises prestations des joueurs dans les contre-performances des équipes dont nous allons parler.

Ceci étant dit, nous avons remarqué que les décisions arbitrales ont tendance à pencher d’un côté ou d’un autre, et donc à faire basculer un match, selon la position d’un club au classement. Ce soir, par exemple, Montpellier a concédé un nouveau pénalty litigieux, face à Lens, alors même qu’ils sont à la lutte pour les premières places. Celui-ci fait suite aux 2 pénaltys concédés contre Starsbourg, et aux exclusions contestables d’Hilton face à lyon et Reims (les pénaltys étaient par contre justifiés).

Concernant les Lensois, désormais un peu décrochés de la tête du championnat, ils ont eux-aussi subi des décisions arbitrales défavorables quand ils étaient collés aux premières places. Nous pensons notamment à ce pénalty concédé contre Nantes, dans un récent match en retard, alors que le tacle du défenseur paraissait totalement licite. Quelques semaines plus tôt, un pénalty aurait pu leur donner la victoire face à Reims, dans un match complètement fou. Il n’a pas été sifflé.

On pourrait aussi regarder comment les Verts ont été arbitrés quand ils étaient tout en haut du classement, lors des premières journées, au cours desquelles 3 pénaltys leur ont été refusés, face à Strasbourg, Rennes et Nice. A l’inverse, alors qu’ils sont désormais en bas de tableau, ils ont bénéficié d’un pénalty généreux contre Lille, un des principaux concurrents de l’ol pour une place sur le podium. Il est à noter que face à Dijon, équipe qui inquiète sans doute moins les lyonnais, un pénalty a été oublié pour les Stéphanois, une nouvelle fois…

Voici les faits de jeu en question, en vidéo :

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *