OL – Monaco : retour aux bonnes habitudes

Quand le club le plus protégé de France reçoit celui sur qui l’arbitrage s’acharne journée après journée, le scénario est écrit d’avance. Rien de surprenant à ce qu’un pénalty évident soit « oublié » pour les hommes de la Principauté dès la 4ème minute.

Pas étonnant non plus que Marcelo puisse tacler violemment les deux pieds en avant, mettant en danger l’intégrité de son adversaire, sans prendre le moindre carton. Doit-on parler du traditionnel #PenaltyPourLyon, alors qu’il parait clair que Sidibé n’a pas touché la jambe de son adversaire, accordé sans recours à l’assistance vidéo ?

Enfin, rien d’étrange à ce qu’une vilaine semelle de Diomandé ne lui vaille qu’un carton jaune, alors que TOUS les gestes similaires ont donné lieu à une exclusion assortie d’une lourde suspension. Sauf Aouar la semaine dernière, il est vrai : lyon est l’exception qui confirme la règle…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *